Cancer du sein

Un danger redoutable, mais un vrai atout : le dépistage

Exceptionnel chez l’homme, le cancer du sein est la première cause de mortalité chez la femme, avec environ 11.000 décès par an, en France.
Plus le cancer est détecté à un stade précoce, plus les traitements sont efficaces et les chances de survie sont grandes, moins les traitements sont lourds et mutilants.

La Mutuelle MFCF : Le dépistage du cancer du sein

Un cancer du sein se développe en général durant plusieurs années sans le moindre symptôme.
Ce cancer est rare avant 30 ans. Il est extrêmement fréquent entre 50 et 64 ans, et reste courant jusqu’à 74 ans. Aujourd’hui, la probabilité pour une femme française de développer un cancer du sein au cours de sa vie est d’environ de 11 %.
Plus le cancer est détecté à un stade précoce, plus les traitements sont efficaces et les chances de survie sont grandes, moins les traitements sont lourds et mutilants.

Le dépistage : mise en place du « rendez-vous santé + »

Le « rendez-vous santé + » a été mis en place sous l’impulsion du Ministère de la Santé, avec l’Assurance Maladie , les Conseils Généraux et le soutien des Mutuelles et Associations de lutte contre le cancer. Ce programme national de dépistage du cancer du sein donne rendez-vous tous les deux ans aux femmes pour une mammographie, prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie, sans avance de frais.
Cet examen fiable et rapide consiste en une radiographie des deux seins, avec au moins deux clichés pour chacun, suivi d’un examen clinique.
Les mammographies sont systématiquement lues par deux radiologues spécialisés.

Qui est concerné ?

Le dépistage organisé du cancer du sein s’adresse aux femmes de 50 à 74 ans, quel que soit leur lieu de résidence en France. Il est préconisé tous les deux ans et est encore plus recommandé en cas d’antécédents familiaux.
MFCF Prévention

Les conseils de la MFCF

  • Dès 50 ans, participez à la campagne de dépistage mise en place par le "rendez-vous santé +" en effectuant une mammographie tous les deux ans.
  • Effectuez régulièrement une autopalpation de vos seins ( une fois par mois, une semaine après les régles ou le premier du mois par exemple pour les femmes ménopausées) .
  • Faîtes vous examiner par votre médecin ou par un gynécologue au moins une fois par an.
  • Soyez attentives à la présence de certains signes suspects : apparition d'une "boule", d'une rougeur, d'un écoulement par le mamelon ou d'une rétractation du mamelon.
  • Cet article de prévention pourrait vous intéresser : " Tout savoir sur les virus du papillome humain"