Examen de santé : l’IRM

IRM

En quoi consiste l’imagerie par résonance magnétique ?

Qu’est-ce que l’IRM ?

L’IRM, Imagerie par Résonance Magnétique, est une technique d’exploration du corps humain permettant grâce à un puissant champ magnétique et des ondes radio d’obtenir des images détaillées des organes et des tissus du corps.

Depuis son invention, les médecins et les chercheurs continuent d’affiner les techniques d’IRM pour faciliter les procédures et la recherche médicales. Le développement de l’IRM a révolutionné la médecine.

À quoi sert l’examen ?

Grâce à l’IRM, les médecins, les scientifiques et les chercheurs du monde médical sont en mesure d’examiner minutieusement l’intérieur du corps humain. Voici quelques exemples dans lesquels un scanner IRM est utilisé :

  • Détection d’anomalies du cerveau et de la moelle épinière
  • Exploration de pathologies rachidiennes et osseuses
  • Identification de tumeurs, kystes et autres anomalies dans diverses parties du corps
  • Diagnostic du cancer du sein chez les femmes
  • Visualisation des anomalies des articulations par traumatisme ou rhumatisme
  • Détection de certains types de problèmes cardiaques

De manière générale, une IRM permet aux médecins d’identifier des anomalies internes que d’autres examens classiques n’ont pu reconnaitre.

En quoi consiste-t-il ?

Différent de la tomodensitométrie et des rayons X, un examen IRM n’utilise pas de rayonnement ionisant potentiellement dangereux. L’IRM utilise un grand aimant, des ondes radio et un ordinateur pour créer une image en coupe transversale détaillée des organes et des structures internes. L’examen est inoffensif et dure généralement moins d’une heure.

Comment s’y préparer ?

Présentant très peu de risques, le patient devra néanmoins veiller qu’aucun objet métallique type bijou, ceinture ou accessoire en métal ne soit porté pendant l’examen.

Une personne ne pourra pas subir une IRM si son corps contient du métal, tel qu’un pacemaker ou des broches ou tout autre corps étranger métallique. Cela peut également inclure des dispositifs médicaux, tels que des implants cochléaires, des pinces d’anévrisme et des stimulateurs cardiaques.

Les personnes ne supportant pas d’être dans des espaces clos devront en informer leur médecin. Ils pourront toutefois recevoir des médicaments avant l’IRM pour rendre la procédure plus confortable.

Les patients recevront parfois une injection de produit de contraste intraveineux (IV) afin d’améliorer la visibilité d’un tissu particulier.

Quels sont les risques ?

Il est extrêmement rare qu’un patient ait des effets secondaires d’un examen IRM.

Cependant, le produit de contraste peut provoquer des nausées, des maux de tête et des douleurs ou des brûlures au point d’injection chez certaines personnes. Une allergie au produit de contraste est également possible mais rarement observée, pouvant provoquer de l’urticaire, une irritation des yeux voire un choc anaphylactique grave. Il est du devoir de patient d’aviser le technicien si des effets indésirables se produisent lors de l’opération.

MFCF Prévention

Le + de la MFCF

  • Cet examen fait l’objet d’un remboursement par la Sécurité sociale complété par votre mutuelle. N’hésitez pas à contacter votre conseiller de la Mutuelle Familiale des Cheminots de France MFCF pour connaitre les modalités de prise en charge.