Comment se soigner contre le rhume ?

Sommaire :

Atchoum ! C’est l’hiver et avec la froide saison arrive le long cortège des maux hivernaux : angines, bronchites, grippes… Parmi ceux-ci le rhume, appelé aussi rhinite ou rhinopharyngite, est probablement le plus courant. Alors comment soigner un bon rhume ?

En étant patient ! Le rhume est une maladie bénigne qui se guérit d’elle-même en 7 à 10 jours[1]. Il n’existe aucun médicament permettant d’en réduire la durée. Il s’agit donc essentiellement de soigner ses manifestations pour les rendre moins incommodantes, en privilégiant si possible des solutions naturelles. Une consultation n’est normalement pas nécessaire.

[1] ANSM

QU'EST-CE QU'UN RHUME ?

Vous dites avoir « pris froid » ou avoir « attrapé un coup de froid », c’est en général que vous avez un rhume… Le rhume est une infection virale qui se contracte au contact des autres, notamment quand vos défenses immunitaires se sont amenuisées :

  • En temps normal, votre nez produit une petite quantité de liquide qui humidifie en permanence l’air inspiré et combat ainsi virus et bactéries.
  • L’infection va toucher la muqueuse qui se trouve à l’intérieur du nez (cavité nasale) et le pharynx qui lui se situe à l’arrière des fosses nasales, d’où le nom de rhinopharyngite.
  • Quand vous êtes enrhumé, cette muqueuse gonfle, s’irrite et produit davantage de sécrétions, si bien que vous avez le sentiment que votre nez est bouché, avant qu’il ne se mette réellement à couler…
  • Ce phénomène est souvent accompagné d’une inflammation qui suscite rougeur, gonflement et douleur de la gorge, vous commencez à tousser.

QUELS SONT LES SYMPTOMES DU RHUME ?

Le rhume s’installe progressivement, mais rapidement :

  • Premiers signaux d’alerte : on se sent fatigué, on frissonne, on a la « tête lourde », voire des courbatures.
  • Quelques heures plus tard, des affections rhinales apparaissent : sécheresse, brûlures à l’arrière du nez, éternuements, yeux larmoyants.
  • Puis votre nez commence à être bouché et se met à couler. Vous vous mouchez de plus en plus souvent. L’écoulement nasal est d’abord clair, puis peut devenir jaunâtre, plus épais et un peu purulent.
  • Enfin, vous avez mal à la gorge et vous toussez.

MON RHUME PEUT-IL DEVENIR PLUS GRAVE DOCTEUR ?

La rhinopharyngite peut dégénérer dans des états beaucoup plus préoccupants. Et puisqu’il ne s’agit plus alors de soigner un simple rhume, une consultation médicale peut être nécessaire :

  • Si les maux de tête deviennent intenses, que vous avez des vomissements, plus de 38,5° de température, des difficultés à respirer ou avaler.
  • Si l’infection est plus généralisée et s’accompagne d’un fort état de fatigue, de maux de tête, de douleurs musculaires et d’une fièvre légère à modérée, il s’agit d’un état grippal.
  • Plus rarement, le rhume initial peut dégénérer en complications plus graves : pharyngite, bronchite, otite, conjonctivite.

QU'EST-CE QUE LE RHUME DES FOINS ?

Votre rhinite peut s’installer. Si elle dure plusieurs semaines ou mois, il s’agit d’une rhinite chronique, un rhume qui ne se soigne plus du tout de la même manière. Il faut consulter. Votre médecin traitant, pourra même vous aiguiller vers un oto-rhino-laryngologue (ORL), voire un allergologue.

La rhinite chronique la plus répandue est la rhino allergique, le fameux « rhume des foins ». Celui-ci est dû aux pollens de graminées. Il se déclare toujours pendant l’été.

D’autres allergènes existent (poussière, acariens, poils d’animaux…). Dans tous les cas, les muqueuses vont tenter de les expulser en toussant, le nez va se mettre à couler et des démangeaisons vont survenir.  

soigner femme qui tousse rhume

QUEL TRAITEMENT PRIVILEGIER POUR SOIGNER SON RHUME ?

Il n’existe pas de traitement pour guérir un rhume car la guérison est spontanée ! En revanche, on peut soigner les manifestations du rhume pour soulager ses inconvénients en attendant – patiemment ? – son extinction naturelle.

Dans cette optique, 3 types de traitement sont envisageables :

  • Des lavages de nez réguliers, c’est le traitement « hygiénique » ou « naturel ».
  • La prise d’un médicament contre la fièvre et la douleur(paracétamol essentiellement) en cas de température supérieure à 38° ou de maux de tête.
  • Le recours à des vasoconstricteurs par voie nasale ou orale, en l’absence de contre-indications, en cas d’obstruction nasale invalidante.

Attention, toutefois, dans ces deux derniers cas, il s’agit d’automédication. Et comme souvent avec l’automédication beaucoup de médicaments se révèlent peu efficaces (sauf pour les laboratoires qui vous les vendent !) et pour certains carrément contre-indiqués. C’est pourquoi il faut toujours :

  • demander conseil à son pharmacien,
  • lire bien les notices pour identifier les contre-indications,
  • respecter les doses autorisées et les fréquences.

Quant aux antibiotiques, bannissez-les ! Ils sont inutiles contre le rhume.

Comment soigner le rhume avec un TRAITEMENT HYGIENIQUE OU NATUREL ?

La principale façon de soigner son rhume est de se laver les fosses nasales avec des solutions adaptées et de se moucher régulièrement. Vous pouvez utiliser un sérum physiologique, des sprays d’eau thermale ou d’eau de mer…[1]

Mais quelques autres gestes simples peuvent agir positivement sur les effets désagréables du rhume[2] :

  • s’hydrater régulièrement et boire beaucoup ;
  • dormir la tête surélevée ce qui facilitera le passage de l’air ;
  • maintenir une atmosphère fraiche (18-20°) et aérer les pièces ;
  • ne pas trop se couvrir, il faut évacuer la chaleur du corps ;
  • éviter les climatiseurs qui déshumidifient l’air et assèchent les muqueuses nasales ;
  • ne pas s’exposer à la fumée du tabac, et pour les fumeurs, faire un break.

Enfin, des solutions par inhalation contenant des essences végétales (eucalyptus, menthe poivrée, camphre…) permettent de décongestionner les voies respiratoires.

Et les remèdes de « grands-mères » ? Aucune autorité scientifique et médicale ne vous les conseillera… Mais si vous tenez à faire confiance à votre gentille grand-mère, elle ne manquera pas de vous vanter les effets apaisants pour la gorge de l’éternel grog ou les bienfaits de multiples tisanes.

[1] Vidal https://www.vidal.fr/maladies/nez-gorge-oreilles/rhume-rhinite/traitements.html

[2] Source Ameli et ANSES. Pour en savoir plus : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/rhinopharyngite-adulte/que-faire-quand-consulter

Quand prendre des antalgiques POUR SOIGNER LE RHUME ?

Quand vous souhaitez soigner la douleur, principalement la fièvre ou le mal de tête. Le plus souvent les antalgiques sont du paracétamol. C’est une solution relativement sûre si :

  • Vous vérifiez bien les contre-indications éventuelles.
  • Vous consommez le paracétamol à petites doses (maximum 1 gramme par prise et 3 grammes par jour).
  • Vous l’utilisez pendant une durée limitée : 3 jours en cas de fièvre, 5 jours en cas de douleur.
  • Vous ne buvez pas d’alcool pendant le traitement.[1]

[1] Ameli

Faut-il soigner son rhume AVEC DES VASOCONSTRICTEURS ?

Eventuellement, si vous avez vraiment besoin de décongestionner votre nez, mais avec une certaine prudence. Les vasoconstricteurs nasaux (dans le nez) ou oraux (par la bouche) diminuent la sensation de nez bouché et facilitent la respiration, en amenuisant le gonflement de la muqueuse. Il ne faut toutefois pas les utiliser plus de 5 jours.

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) a toutefois signalé que certains de ces médicaments exposent à des effets cardiovasculaires rares mais graves : AVC, troubles cardiaques et infarctus du myocarde, tension artérielle élevée, convulsions, troubles psychiatriques, inflammation du côlon…

C’est pourquoi l’ANSM déconseille depuis octobre 2023 les médicaments décongestionnant par voie orale en cas de rhume, énumérant les principaux concernés : Actifed Rhume, Dolirhume, Humex Rhume, Nurofen Rhume et Rhinadvil Rhume.[1]

[1] ANSM 22 octobre 2023 https://ansm.sante.fr/actualites/en-cas-de-rhume-evitez-les-medicaments-vasoconstricteurs-par-voie-orale

Les sirops sont-ils efficaces pour lutter contre le rhume ?

Le rhume s’accompagne parfois d’une toux grasse ou d’une toux sèche. La toux n’est pas mauvaise en soi, au contraire puisque la toux grasse permet d’expulser les sécrétions. Mais elle irrite la gorge.

Faut-il alors acheter un sirop ? Cela se discute. Il n’y a pas en effet de bonnes preuves de l’efficacité de beaucoup de sirops.

Certains peuvent même avoir des effets indésirables si on n’y prend pas garde :

  • L’ANSM a ainsi décidé depuis avril 2023 de retirer du marché tous les médicaments contenant de la pholcodine. Elle considère en effet que « Compte tenu du caractère non indispensable de ces sirops et de l’existence d’alternatives thérapeutiques, leur rapport bénéfice-risque est défavorable ».[1]
  • Beaucoup de sirops stockés trop longtemps dans votre armoire à pharmacie peuvent aussi devenir dangereux s’ils datent de plus d’un an. Même s’ils n’ont pas atteint la date d’expiration et n’ont pas été ouverts !

[1] ANSM avril 2023 https://ansm.sante.fr/actualites/risque-dallergie-grave-aux-curares-en-cas-dutilisation-des-sirops-contre-la-toux-contenant-de-la-pholcodine

comment eviter la contagion ?

Le rhume est une maladie contagieuse. Les virus du rhume se fixent facilement sur les muqueuses de notre nez, de nos yeux ou de notre bouche. Il suffit pour cela d’inhaler de fines gouttelettes contaminées, par exemple quand une personne enrhumée tousse ou éternue.[1]

Pour réduire la contagion et freiner la transmission du virus, quelques règles simples s’imposent :

  • Se laver les mains régulièrement et éviter de porter ses mains au visage.
  • Eternuer dans un mouchoir ou dans votre coude et bien sûr se moucher avec des mouchoirs jetables plutôt qu’en tissu.
  • Eviter le contact trop proche avec des personnes.
  • Porter un masque en présence de personnes à risque.
  • Ne pas serrer les mains ou embrasser pour dire bonjour.
  • Aérer quelques minutes par jour.
  • Ne pas prêter ses objets : brosse à dents, couverts, jouets, linge de toilette, etc.

Pour finir, pour ne pas attraper un rhume, reposez-vous beaucoup afin de renforcer votre système immunitaire.

Mais si vous en attrapez quand même un, n’oubliez pas que le meilleur remède s’appelle la patience !

[1] www.passeportsante.net

Parrainage

Parrainez vos proches et vos collègues

+ 50 € pour vous
+ 2 mois de cotisation gratuits et un bonus de bienvenue de 
50 € pour votre filleul(e)

Une question ?

Nous sommes là
pour vous répondre
Nous contacter :

01 44 53 24 65
contact-prospect@mfcf.net

Le mag santé

Découvrez notre Mag santé & prévention

Seniors, vie quotidienne, maladie-prévention, examens, gérer ma santé, actualités MFCF…

Être recontacté par un conseiller

Vous avez des questions ou souhaitez être guidé ? Remplissez le formulaire ci-dessous afin d’être recontacté par un conseiller.

 



     

    What is 2 + 3 ?