quel traitement pour l'ostéoporose ?

L’ostéoporose est une maladie osseuse caractérisée par une réduction de la résistance osseuse conduisant à une augmentation du risque de fracture. Elle est ainsi à l’origine de 490 000 fractures par an. Cette maladie est liée au vieillissement. 5,5% de la population est concernée, majoritairement des femmes[1]. L’objectif du traitement de l’ostéoporose est de prévenir la survenue de fractures.

[1] Ostéoporose · Inserm, La science pour la santé

Sommaire :

qu'est-ce que l'ostéoporose et QUI est concerné ?

L’ostéoporose est une maladie osseuse qui rend nos os moins denses et moins solides. Dès lors, une chute banale peut provoquer une fracture. On parle alors de fractures ostéoporotiques. Celles-ci touchent surtout les vertèbres, le col du fémur ou encore les poignets.

Mais l’ostéoporose est aussi un phénomène naturel car notre capital osseux se renouvelle régulièrement. Le squelette est ainsi rebâti quatre à cinq fois tout au long de notre vie. Mais passé 35 ans, ce capital osseux commence à se réduire. Pour les femmes, le risque augmente après la ménopause avec la baisse des hormones sexuelles (œstrogènes).

quelles sont Ses causes ?

  • L’âge. C’est la principale cause et facteur de risque d’ostéoporose. Notamment chez les femmes ayant l’âge de la ménopause qui sont deux à trois fois plus touchées que les hommes du même âge. Après 65 ans, 39% des femmes souffrent d’ostéoporose, 70% après 80 ans. Les hommes ne sont pas épargnés et représentent un quart des hospitalisations. Toutefois, l’ostéoporose peut survenir à tous les âges.  
  • La maigreur. C’est également une cause importante d’ostéoporose. Votre Indice de Masse Corporelle (IMC) doit être supérieur à 19. Vous pouvez facilement calculer le vôtre en appliquant cette formule : IMC= Poids / Taille x Taille (Taille en mètres ; poids en kilogrammes). Ou sur le calculateur : https://bit.ly/45Odp31
  • Le déficit en calcium. Le calcium participe à la formation et à la solidité des os. Le défaut de calcium est souvent dû à un apport insuffisant ou à un régime inapproprié (trop riche en sel, en protéines et/ou en café). Votre apport en calcium quotidien doit être de 1 200 mg par jour. Vous pouvez calculer le vôtre en cliquant sur ce lien : https://www.grio.org/espace-gp/calcul-apport-calcique-quotidien.php
  • Une carence en vitamine D, notamment par manque d’ensoleillement. La vitamine D contribue à l’absorption du calcium.
  • Une consommation excessive de tabac et d’alcool.
  • La sédentarité ou l’absence d’activité physique.

comment évaluer les risques de fracture liés à l'ostéoporose ?

Des indices peuvent permettre de suspecter une ostéoporose et conduiront à la réalisation d’une ostéodensitométrie :

– Des antécédents familiaux : votre père ou votre mère s’est fracturé le col du fémur à la suite d’un choc ou d’une chute sans gravité.
– Une fragilité des os. Vous vous êtes fracturé un os à la suite d’un choc ou d’une chute sans gravité. Vous avez eu une fracture sévère : moins de 10 % des femmes qui ont eu une fracture sévère (vertèbre, fémur, bassin) reçoivent un traitement approprié de l’ostéoporose.
Une mauvaise hygiène de vie : consommation régulière et excessive d’alcool, de tabac (20 cigarettes par jour), activité physique réduite, absence de produits laitiers dans son alimentation.
– Une perte de taille de quelques centimètres ou des douleurs au niveau de la colonne vertébrale.

Réaliser un diagnostic avec une ostéodensitométrie. C’est l’examen diagnostic de référence. Il mesure la densité des os, reflet de leur contenu minéral, et permet de préciser l’importance de la perte osseuse qui sert de repère pour le traitement.

Pour faire un autotest pour évaluer votre risque d’ostéoporose, répondez à ce questionnaire : Qui doit faire une ostéodensitométrie ? – VIDAL

En savoir plus : le diagnostic de l’ostéopose, VIDAL.

un traitement et une approche globale de l'ostéoporose

D’une manière générale, l’objectif du traitement de l’ostéoporose est de renforcer la masse osseuse pour éviter le risque de fracture. On peut y contribuer en :

  • Renforçant sa consommation de calcium et de vitamines qui permettent de solidifier les os ;
  • Évitant de consommer de l’alcool qui aggrave l’ostéoporose en diminuant la densité minérale osseuse ;
  • Arrêtant le tabac qui lui aussi aggrave l’ostéoporose ;
  • Pratiquant des activités physiques adaptées, c’est-à-dire qui aident à fortifier le squelette en renforçant la musculature et en activant la circulation.

Attention toutefois : ces mesures ne représentent pas un traitement suffisant contre une ostéoporose avérée. Le traitement doit être adapté aux besoins de chacun.

En savoir plus : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/osteoporose/traitement-medical

traitement osseux de l'ostéoporose

comment accroitre son apport en calcium et en vitamine d ?

Quels sont les aliments qui vous apportent le plus de calcium ?

  • Des fromages : le gruyère, 1 010 mg de calcium pour 100 grammes ; le gouda, 777 mg ; le cantal, 776 mg ; le roquefort, 700 mg.
  • Les œufs : deux œufs, 555 mg.
  • Le persil : 200 mg.
  • Le lait entier : 125 mg.
  • Des crustacés : les moules, 100 mg ; une douzaine d’huîtres, 70 mg.

 

Comment assurer un apport quotidien suffisant en vitamine D ?[1] 

S’exposer au soleil : avec 15 à 20 minutes par jour vous bénéficierez d’un apport quotidien suffisant en vitamine D.

Manger équilibré tout au long de l’année : par exemple deux portions de poisson par semaine dont une portion de poisson gras (hareng, sardine, saumon, maquereau…).

Consommer :

  • certains champignons : girolles, cèpes et morilles ;
  • des produits laitiers et des céréales du petit-déjeuner enrichis en vitamine D ;
  • du beurre, de la margarine, du jaune d’œuf ;
  • du chocolat noir ;
  • des abats et de la viande (dans une moindre mesure).

[1] https://www.anses.fr/fr/content/vitamine-d-pourquoi-et-comment-assurer-un-apport-suffisant

 

quelles activités physiques pour prévenir l'ostéoporose ?

  • Certains sports sont particulièrement pertinents : la randonnée, la marche rapide, le ski de fond, la danse.
  • Des exercices de gymnastique à la maison : assouplir ses bras et ses épaules, s’étirer le bas du dos, pratiquer des fentes pour s’étirer les hanches.
  • Des exercices de musculation et d’équilibre pour renforcer la masse musculaire (poids et haltères par exemple).
  • Eviter la sédentarité.
  • Ou, tout simplement, monter les escaliers à la maison…

que faire pour éviter les chutes ?

  • Faire contrôler sa vue et bien éclairer son logement pour bien voir les obstacles.
  • Aménager son domicile pour supprimer ce qui pourrait faire trébucher : fils électriques, meubles, bibelots encombrants, tapis.
  • Dégager les couloirs et les endroits de passage.
  • Installer des barres d’appui dans les WC et la salle de bains.
  • Porter des chaussures fermées.

quels traitements médicamenteux contre l'ostéoporose ?

L’objectif du traitement médicamenteux est de prévenir la survenue de fractures. Certains médicaments empêchent la perte osseuse (biphosphonates, dénosumab, raloxifène, traitement hormonal de la ménopause), d’autres stimulent la formation osseuse, comme le tériparatide.

Quel que soit le médicament, il s’agit d’un traitement de longue durée à suivre pendant plusieurs années.

Voici les principaux médicaments :

  • les biphosphonates, ces médicaments ont la particularité de se fixer exclusivement dans les os pour empêcher leur destruction ;
  • le raloxifène, en cas de faible risque de fracture non vertébrale, particulièrement pour le traitement et la prévention de l’ostéoporose chez les femmes ménopausées (il contient des œstrogènes) ;
  • le tériparatide, s’il y a au moins deux fractures vertébrales, pour stimuler la formation de l’os.

SOURCES / POUR ALLER PLUS LOIN :

https://www.ameli.fr/val-de-marne/assure/sante/themes/osteoporose/traitement-medical

 https://www.ameli.fr/assure/sante/assurance-maladie/prevention-depistages/osteodensitometrie

https://www.toutsurosteoporose.fr/

Ostéoporose · Inserm, La science pour la santé

https://www.vidal.fr/maladies/appareil-locomoteur/osteoporose.html

quels remboursements pour le traitement de l'ostéoporose ?

Remboursement de l’ostéodensitométrie. Le traitement commence d’abord par un diagnostic. Sur prescription médicale et dans certains cas[1], l’ostéodensitométrie est prise en charge à 70% par les caisses d’Assurance Maladie sur la base d’un tarif de 39,96€. Mais avec la MFCF, la prise en charge atteint 100%, avec en plus un forfait de 25€ !

Une ALD ? L’ostéoporose n’est pas classée comme une Affection de Longue Durée (ALD). Elle n’est donc pas prise en charge à 100%. Toutefois une ostéoporose sévère et évolutive qui justifie des traitements coûteux peut justifier d’un remboursement complet de la part de la Sécurité Sociale (ou de la CPR). Une demande de prise en charge à 100% doit être établie par le médecin traitant, puis accordée par le médecin conseil de votre Caisse d’assurance maladie.

[1] Prise en charge de l’ostéodensitométrie | ameli.fr | Assuré

Parrainage

Parrainez vos proches et vos collègues

+ 50 € pour vous
+ 2 mois de cotisation gratuits et un bonus de bienvenue de 
50 € pour votre filleul(e)

Une question ?

Nous sommes là
pour vous répondre
Nous contacter :

01 44 53 24 65
contact-prospect@mfcf.net

Le mag santé

Découvrez notre Mag santé & prévention

Seniors, vie quotidienne, maladie-prévention, examens, gérer ma santé, actualités MFCF…

Être recontacté par un conseiller

Vous avez des questions ou souhaitez être guidé ? Remplissez le formulaire ci-dessous afin d’être recontacté par un conseiller.

 



     

    What is 1 + 6 ?