Comment sont fixés les tarifs d’une mutuelle santé ?

Sommaire :

Les tarifs d’une mutuelle en santé dépendent des frais généraux : de quoi sont constitués les frais généraux d’une mutuelle ? 

Savoir comment est fixé le tarif d’une mutuelle santé est essentiel :

  • Pour identifier quels usages les mutuelles font de votre cotisation et ce qui vous est réellement reversé sous forme de remboursements. C’est une question de transparence, valeur qui nous tient à cœur à la MFCF.
  • Pour comprendre pourquoi vos tarifs évoluent chaque année. De ce point de vue, la MFCF se distingue par des revalorisations tarifaires mesurées, parmi les plus réduites des mutuelles au cours de ces trois dernières années, et des taux de redistribution plus élevés grâce à des frais généraux très réduits.

A quoi sert la cotisation A UNE MUTUELLE ?

Votre cotisation sert à payer une assurance complémentaire en santé. C’est-à-dire qu’elle vient compléter les remboursements de l’Assurance Maladie si vous êtes au régime général, ceux de la CPRP si vous êtes cheminot. Ce qui n’est pris en charge ni par votre caisse, ni par votre mutuelle, constitue votre reste à charge. Ainsi, en 2022, les dépenses santé étaient supportées à 7% par les ménages, 13% par les mutuelles, 80% par les caisses d’assurance maladie.[1]

Ces cotisations vont financer trois natures de dépenses :

les remboursements et services liés à votre garantie, qui vous bénéficient directement ;

les frais généraux de la mutuelle ;

– les taxes de l’Etat.

[1] Source : Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Qu'est-ce que le Taux de redistribution d'une mutuelle ?

Si les taxes de l’Etat sont par définition identiques pour toutes les mutuelles, le niveau global des remboursements et celui des frais généraux varient fortement et sont donc déterminants pour comparer le service réellement rendu par une mutuelle. Grosso modo, schématiquement, plus les frais généraux seront réduits, plus la part des remboursements sera élevée, au profit de l’adhérent.

C’est pourquoi, au-delà du simple tarif de la cotisation à la mutuelle santé, le point capital pour l’adhérent est le taux de redistribution, c’est-à-dire le pourcentage de votre cotisation qui va vous être réellement reversé sous forme de prestations correspondant à vos garanties. 

En 2022, ce taux s’est élevé en moyenne à 72% en France parmi les mutuelles santé. A la MFCF, il a atteint 87,9%, un excellent résultat pour un millésime exceptionnel.

Les tarifs d'une mutuelle dependent des frais generaux : de quoi sont-ils constitués ?

  • Des sommes engagées pour concevoir les contrats santé, les commercialiser (dont le développement et le marketing), les gérer (dont l’encaissement, les remboursements, la gestion du tiers payant).
  • Du coût des services aux adhérents : réseaux de santé, assistance, prestations complémentaires, actions de prévention. Avec bien sûr les frais de personnel.
  • A la MFCF, les frais généraux s’élèvent à 13,5%, plusieurs points en-dessous de la moyenne des mutuelles.

Une approche mutualiste non-lucrative chez les vraies mutuelles

  • Tout d’abord, il n’y a pas d’actionnaires à rémunérer dans une « vraie mutuelle », il n’y a donc pas de dividendes venant peser sur les cotisations. A contrario, d’éventuels excédents permettront de réduire les cotisations.
  • A noter également, que dans beaucoup de mutuelles et bien évidemment à la MFCF, un fonds d’action sociale permet d’aider les adhérents en difficultés financières à faire face à des coups durs.

Les taxes sur les mutuelles ont fortement augmenté

Le montant des taxes pesant sur les mutuelles à été multiplié par 8 en 20 ans. Alors qu’elles étaient de 1,8% en 2002, elles s’élèvent à 13,27% en 2023[1] ! Pour les contrats non responsables (les contrats dits « responsables » encouragent à la maîtrise des dépenses), les taxes atteignent même 20,27%…

[1] Source : Fédération Nationale de la Mutualité Française (FNMF)

Pourquoi les tarifs des mutuelles santé Augmentent-ils ?

Au-delà de l’inflation, toutes les mutuelles sont soumises à la variation de la consommation médicale et subissent des transferts de charge de la part de la Sécurité sociale qui in fine sont supportés un jour ou l’autre par les adhérents :

  • La consommation médicale est en forte augmentation : les Français ont des dépenses de santé plus importantes. En 2022, la consommation médicale a augmenté de 3,9%,[1] notamment à cause des frais hospitaliers et des médicaments. Par ailleurs, depuis le Covid, les Français vont plus souvent voir leur médecin. Et en 2023, la hausse des frais de santé devrait être au minimum similaire à celle de 2022.
  • L’Etat a fait peser sur les mutuelles de nouvelles charges. Ainsi le 100% santé en optique, audiologie et dentaire a coûté près de 2 milliards aux mutuelles[2]. Fin 2023, la réduction des remboursements de la Sécurité Sociale en dentaire représentera plus de 500 millions de charges supplémentaires. Autant de dépenses qui devront être répercutées sur les cotisations.

[1] Source : Consommation des biens et soins médicaux (CBSM) / DREES

[2] Source : UNOCAM

Pourquoi les tarifs de certaines mutuelles Augmentent-ils moins que d'autres ?

Au cours de ces dernières années, les tarifs des mutuelles se sont accrus de manière significative. En 2022 et en 2023, les cotisations ont augmenté en moyenne de 4,7%[1]. En 2024, l’augmentation prévue est de 7,3% [2].

Des variations importantes existent toutefois selon les organismes. Elles dépendent de choix opérés par chaque mutuelle : nature des prestations proposées ; efficacité et utilité des services mis en place ; rigueur de la gestion et niveau des frais généraux ; investissement en matière de développement et de marketing ; nécessité de compenser des contrats d’entreprise déficitaires.

De ce point de vue, la MFCF se distingue comme l’une des mutuelles qui a le plus maitrisé ses tarifs au cours de ces trois dernières années. Ils ont mêmes baissé en 2022, avant d’augmenter de 2,9% en 2023, et de 5% en 2024. Il s’agit toutefois toujours d’une moyenne, les variations pouvant aller de 3 à 7,5% selon l’âge et le statut des adhérents.

[1] Source : Fédération Nationale de la Mutualité Française (FNMF)

[2] Source : étude FNMF, décembre 2023.

Comment changer de mutuelle ?

Votre mutuelle vous impose une nouvelle fois une augmentation de tarifs supérieure à la moyenne ? Son taux de redistribution est en-dessous de la moyenne ? Si vous pensez changer de mutuelle, sachez que c’est devenu depuis le 1e décembre 2020 beaucoup plus simple.

Avant cette date, on ne pouvait changer de mutuelle qu’une fois par an à la date anniversaire du contrat, sauf à payer des pénalités. Désormais, vous pouvez mettre fin à votre contrat à tout moment, sans frais, un an après sa souscription. Pour cela, il vous suffit de notifier ce souhait à votre complémentaire santé par courrier, par mail ou même à partir de votre espace adhérent.

Et de choisir une nouvelle mutuelle… A la MFCF, les nouveaux adhérents bénéficient de nombreux avantages à l’adhésion. Les découvrir.

Parrainage

Parrainez vos proches et vos collègues

+ 50 € pour vous
+ 2 mois de cotisation gratuits et un bonus de bienvenue de 
50 € pour votre filleul(e)

Une question ?

Nous sommes là
pour vous répondre
Nous contacter :

01 44 53 24 65
contact-prospect@mfcf.net

Le mag santé

Découvrez notre Mag santé & prévention

Seniors, vie quotidienne, maladie-prévention, examens, gérer ma santé, actualités MFCF…

Être recontacté par un conseiller

Vous avez des questions ou souhaitez être guidé ? Remplissez le formulaire ci-dessous afin d’être recontacté par un conseiller.

 



     

    What is 8 + 8 ?