La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

La dégénérescence maculaire liée à l'âge

Comment prévenir la DMLA ?

Qu’est-ce que la DMLA ?

La DMLA, ou dégénérescence maculaire liée à l’âge, est une maladie de l’œil qui se développe dès l’âge de 50 ans. Première cause d’infirmité visuelle, elle touche près d’un million de français et concerne 1/3 des plus de 75 ans.

Cette maladie attaque la région centrale de la rétine, dite macula, élément essentiel pour une vision précise, une lecture parfaite ou pour reconnaitre et distinguer les couleurs et les formes. Affectant un seul œil ou les deux, elle peut donc conduire à une importante perte d’autonomie. Faisons le point ensemble.

On distingue deux types de DMLA :

  • La forme atrophique ou sèche qui se caractérise par une détérioration lente et progressive de la rétine centrale. Aucun traitement n’existe actuellement pour ce type de maladie.
  • La forme néo vasculaire ou humide dont l’évolution est plus rapide mais face à laquelle des traitements curatifs existent permettant un ralentissement de la maladie.

Agir dès les premiers signes

Même en l’absence de symptômes, le dépistage reste la meilleure arme pour combattre la maladie

Plusieurs années peuvent s’écouler sans aucune gêne jusqu’à ce que les premiers troubles apparaissent discrètement :

  • Une sensibilité à la lumière ou le besoin d’un éclairage important pour voir
  • L’arrivée d’un marqueur sombre dans le champ visuel
  • Des lignes anormales ou floues
  • Des détails de moins en moins perceptibles

Dès les premiers signes, il est indispensable de consulter rapidement un ophtalmologue qui, grâce à un examen oculaire, posera un diagnostic. Parfois des examens supplémentaires sont nécessaires tels qu’un examen en OCT (Tomographie en cohérence optique) permettant d’analyser l’épaisseur de la rétine.

Comment la prévenir ?

Outre les facteurs génétiques et le vieillissement qui restent les principaux facteurs de risque, il existe des mesures préventives à adopter, particulièrement pour les individus à risque afin de prévenir ou de ralentir l’apparition de la maladie, notamment :

  • L’arrêt du tabac et le dépistage des facteurs de risque cardiovasculaire. Le risque chez les fumeurs est 4 à 6 fois plus élevé que chez les non-fumeurs.
  • L’adoption d’une alimentation saine et riche en antioxydants, des acides gras de type oméga-3 et de la lutéine.
  • La pratique d’une activité physique de manière régulière
  • Ne pas s’exposer de façon abusive à la lumière

Les journées de la Macula

La première campagne d’information et de dépistage de la DMLA a vu le jour en 2007. Sous forme de camion itinérant, l’objectif était de faire connaître la maladie dans une dizaine de grandes villes en allant au plus près des personnes. Puis la campagne d’information s’est étendue puisque désormais ce sont les praticiens, ophtalmologues libéraux et hospitaliers qui ont pris en charge les actions de dépistage dans le cadre des Journées de la Macula, en proposant des examens oculaires préventifs.

MFCF Prévention

Le conseil de la MFCF