L’autisme

enfant autiste

Autisme – Le conseil de la MFCF

Qu’est-ce que l’autisme ?

L’autisme, ou trouble dans le spectre de l’autisme (TSA), est une condition neurocomportementale complexe qui comprend des déficiences de l’interaction sociale et des habiletés de langage et de communication associées à des comportements rigides et répétitifs.

Il concerne 700 000 personnes en France dont 15% ont moins de 20 ans.

Comprendre la maladie

Les personnes atteintes de cette maladie présentent généralement des troubles dans trois principaux domaines : les interactions sociales, la communication et le comportement. Les enfants autistes ont du mal à communiquer. Ils ont du mal à comprendre ce que les autres pensent et ressentent. Il est donc très difficile pour eux de s’exprimer par des mots ou par des gestes, des expressions faciales ou par le toucher. D’un autre côté, ils ont tendance à se comporter de manière répétitive jusqu’au point où cela devient une routine. Dans la plupart des cas, un changement de leurs routines peut provoquer un comportement agressif ou d’automutilation.

Certaines personnes atteintes d’autisme ont une déficience cognitive. Contrairement aux déficiences cognitives plus typiques, caractérisées par des retards relativement égaux dans tous les domaines du développement. Les personnes atteintes d’autisme présentent un développement des compétences inégal. Ils peuvent avoir des problèmes dans certains domaines, en particulier la capacité de communiquer et d’être en relation avec d’autres. Mais ils peuvent avoir des compétences exceptionnellement développées dans d’autres domaines, tels que dessiner, créer de la musique, résoudre des problèmes de calcul ou mémoriser des faits.

Les premiers signes

Les symptômes de l’autisme apparaissent généralement au cours des trois premières années de la vie. Certains enfants présentent des signes dès la naissance. D’autres semblent se développer normalement au début, mais ne deviennent soudainement symptomatiques qu’à l’âge de 18 à 36 mois. Cependant, il est maintenant reconnu que certaines personnes peuvent ne pas présenter les symptômes d’un trouble de la communication tant que la demande de l’environnement n’excède pas leurs capacités. L’autisme est quatre fois plus fréquent chez les garçons que chez les filles.

Quelle prise en charge ?

L’autisme peut se présenter de manière différente chez chaque enfant. Le traitement prescrit pour un trouble dans le spectre de l’autisme dépend donc de son degré de handicap et de ses propres besoins.

Même si le handicap ne se soigne pas, le traitement doit être défini par un centre spécialisé dès les premiers symptômes et adapté à chaque enfant. La prise en charge est une association de traitements comportementaux, communicationnels et médicamenteux.

Traitements comportementaux et communicationnels

ABA (Acronyme anglais voulant dire « Analyse appliquée du comportement »)

TEACCH (Diagnostic de traitement, de formation de recherche et d’éducation des enfants autistes et de leurs familles)

La méthode des 3i (intensive individuelle interactive)

L’ABA est souvent utilisé dans les écoles et les cliniques pour aider l’enfant à apprendre les comportements positifs et à réduire les comportements négatifs. Cette approche peut être utilisée pour améliorer un large éventail de compétences. Ce traitement utilise des signaux visuels tels que des cartes illustrées pour aider l’enfant à acquérir les compétences de tous les jours, comme s’habiller. L’information est décomposée en petites étapes pour qu’il puisse l’apprendre plus facilement. Cette méthode de traitement se base sur le jeu et stimule la communication de l’enfant via des activités ludiques. Le but de cette manœuvre consiste à amener l’enfant à son éveil de manière progressive.

Les structures d’accueil

Scolariser un enfant autiste dans un milieu ordinaire est une épreuve particulièrement difficile pour l’enfant. L’appel à des structures spécifiques est recommandé afin de l’aider à avancer, à améliorer son potentiel et pour le soutenir dans ses projets.

En France, il existe de nombreuses structures d’accueil. En tant que parents, vous pouvez faire une demande pour inscrire votre enfant dans des structures telles que les CLIS (classes pour l’inclusion scolaire) et les ULIS (unités localisées pour l’inclusion scolaire).

Les IME, instituts médico-éducatifs, prennent également en charge les enfants de 3 à 14 ans par une éducation spéciale édifiée en fonction des aspects psychologiques, psychopathologiques et concerne les enfants autistes avec déficience intellectuelle.

Pour des accompagnements plus rapprochés, vous pouvez choisir les SESSAD (services d’éducation spécialisée et de soins à domicile). Ces structures permettent de prendre en charge l’enfant dans différents lieux de vie.

Enfin, les ITEP (institut thérapeutique, éducatif et pédagogique) pour prendre en charge les enfants et adolescents avec un autisme léger.

MFCF Prévention

Informations de la MFCF : Le gouvernement a défini un plan d'action national autour de 4 grandes priorités :

  • L’intégration des personnes autistes dans la société
  • Le soutien des personnes autistes et de leurs familles
  • Des moyens d’action pour les professionnels
  • La création d’un réseau de recherche scientifique d’excellence