Ponction lombaire (PL)

La ponction lombaire, qu’est-ce que c’est ?

C’est un examen qui consiste à prélever du liquide céphalorachidien entre deux vertèbres dans le bas du dos.

Mutuelle MFCF :  Qu’est-ce que la ponction lombaire ? 

 

Le liquide céphalorachidien entoure le cerveau et la moelle épinière. L’examen de la ponction lombaire est fait à l’aide d’une fine aiguille introduite entre les vertèbres lombaires 3 et 4 ou 4 et 5. Il permet aux médecins de diagnostiquer ou de soigner certaines maladies.

Qu’est-ce que le liquide céphalorachidien ?

Le liquide céphalorachidien prélevé lors d’une ponction lombaire est un liquide stérile, transparent comme de l’eau. Sans aucun microbe, ce liquide transporte différents éléments comme le potassium, le sodium ou encore les protéines… Il permet d’amortir les chocs notamment lors de mouvements.

Pourquoi prescrire une ponction lombaire ?

La ponction lombaire est prescrite dans deux cas :

  • Afin de déterminer un diagnostic et confirmer l’existence de certaines maladies : un cancer, une hémorragie intracrânienne, maladie infectieuse (en particulier la méningite bactérienne, virale ou parasitaire), une maladie neurologique comme la sclérose en plaques ou une inflammation du système nerveux (comme le syndrome de Guillain-Barré).
  • Et dans un but thérapeutique pour traiter une hydrocéphalie (excès de liquide céphalorachidien), pour injecter un médicament (antibiotiques, produit anticancéreux, etc.)

Enfin, elle est parfois utilisée pour effectuer une anesthésie de l’abdomen et des membres inférieurs, en cas de césarienne ou de péridurale par exemple.

Comment se déroule l’examen ?

Le patient est souvent accompagné d’une aide-soignante ou d’une infirmière durant l’examen. Il dure 10 à 20 minutes. La ponction peut se faire en position assise avec le dos rond ou en position allongée sur le côté.

Durant l’examen, il est important que le patient soit calme et immobile, tout en respirant normalement. Ensuite, le médecin désinfecte la zone de ponction. Il injecte alors un anesthésiant local sauf si un patch a été posé avant l’examen. Puis, il repère l’espace intervertébral et introduit la fine aiguille équipée d’un stylet. Il recueille le liquide céphalorachidien dans un tube stérile et retire l’aiguille. Enfin, il pose un pansement compressif sur la zone de ponction. Le liquide est ensuite envoyé en laboratoire pour effectuer des analyses.

Quels sont les effets secondaires ?

Quelques précautions s’imposent à la suite d’une ponction lombaire. En effet, il faut rester couché complètement à plat pendant au moins 2 heures. Il est recommandé de ne pas faire d’activité physique pendant les 24 heures qui suivent et boire régulièrement et abondamment de l’eau.

Ces précautions permettent d’éviter certains effets secondaires comme des douleurs lombaires, maux de tête, nausées, vomissements, vertiges, acouphènes, troubles de la vue ou encore une photophobie (gêne à la lumière).

MFCF Prévention

Les + de la MFCF :

  • Nous vous rappelons que la MFCF prend en charge les actes techniques médicaux, de chirurgie et d’anesthésie à hauteur de 100 % de la BR.

Télécharger la fiche de prévention